02 avril 2008

Lecture du moment



Vendredi dernier, j'étais d'humeur tristounette. Les semaines sont longues, en ce moment, et mes attaques migraineuses n'arrangent rien. Au boulot, je suis comme beaucoup entourée de gros c... de bras cassés qui n'en fichent pas une à part se rengorger et prétendre le contraire, et côté famille, les soucis s'accumulent. Bref, prises de tête tous azimuts, nécessitant des mesures draconniennes.
A part les sorties avec les amis, et les voyages (mais monsieur mon banquier trouverait que j'abuse, un mois après l'Egypte...), je ne connais qu'une chose pour parer les petits désagréments de tout un chacun : le shopping.
Et moi, je suis trop vieille, trop gironde et trop fauchée pour courir les boutiques de sapes. En plus, elles sont moches, leurs fringues. Il y a mieux à faire, un vendredi pluvieux de mars : par exemple, aller traîner près de Gibert...
J'ai dégotté d'occase deux beaux livres que je reluquais depuis un moment, et qui ont un intérêt certain pour débrider ma conscience en sortant ma CB. C'est rien que de la documentation pour le travail ! (merci Joseph, l'argument est roi et je ne te remercierai jamais assez de me l'avoir passé façon relais).
Alors voilà, j'ai passé une bonne partie de la semaine à feuilleter ces deux bouquins consacrés à la mer, aux pirates, aux flibustiers, aux grands découvreurs :


Il me reste à acheter le 3e volet, consacré aux explorateurs.

Verdict : Une belle iconographie, une mise en page sobre, un très beau papier, et des textes qui se lisent comme un roman. Bon, le style est inégal, parfois un peu haché, parfois lyrique, mais le découpage est très prenant. C'est l'histoire racontée sous la forme de souvenirs, ceux de Louis XIV, ceux de Jeanne la Lionne, ceux de Barberousse, etc.. Et à chaque fois, l'occasion de raconter un siècle, au delà des civilisations. Plus que de simples biographies de pirates, c'est d'époques et de mentalités qu'il s'agit. On vit les choses de l'intérieur, on croit comprendre les mentalités et les choix de vie des uns et des autres, on découvre des cultures...

bref, c'est bien chouette.
il ne me reste plus qu'à aller voir le calmar géant ce weekend, et de cocooner en regardant une énième fois les mines du roi salomon (avec Stewart Granger), avant d'écrire le 5e chapitre de mon roman en cours.

tiens, à propos, la semaine prochaine, normalement, LES SONGES DE TULA seront en librairie...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je paris que c'est poulet qui fait croire qui bosse

Claire PANIER-ALIX a dit…

1/ la personne dont TU parles a un prénom
2/ c'est moche et peu glorieux de citer des noms propres en restant anonyme
3/ le but de ton commentaire était ?

Claire.