15 février 2007

PETITION ADRESSEE AUX EDITIONS MANGO PAR LE MILIEU DE L'EDITION (ÉDITEURS, AUTEURS)

Personnellement, j'aimerais assez que l'éditeur se manifeste et donne sa version.
Par principe, parce que c'est odieux, la censure concernant un texte juste avant sa sortie, quel qu'il soit, alors qu'il avait été accepté et le contrat signé, me gêne. Je travaille actuellement sur un roman pour une autre collection des éditions Mango, et je n'ai pas été confrontée à ce problème. Je ne l'accepterais pas. Mais s'il s'avèrait qu'effectivement, il y a de la censure, voire même juste de la pression pour (re-)orienter des textes préhalablement acceptés, je ne me sentirais pas de poursuivre. J'ai toujours entretenu des rapports de confiance avec mes éditeurs, et 10 ans de Nestiveqnen ne m'ont pas habituée à ce genre de pratiques, par ailleurs contraires aux raisons pour lesquelles j'écris et prends le risque d'être publiée.
Par contre, s'il se trouvait que ce qui est arrivé pour le roman de Nathalie Legendre ne s'est pas passé comme on nous l'a rapporté afin de nous faire réagir, je retirerais ma signature de cette pétition, tout aussi choquée, et le ferais savoir.
J'espère que cette pétition fera avancer les choses plutôt qu'elle ne les envenimera.

Claire, signataire

_____________________

Monsieur le Directeur
Éditions Mango Jeunesse
15/27 rue Moussorgski
75018 Paris

Monsieur,

Nous, signataires de la présente, avons découvert avec stupéfaction, sur divers supports internet liés à nos professions, le communiqué suivant, émanant du directeur de la collection « Autres Mondes », M. Denis Guiot :

"La direction éditoriale de Fleurus - Mango Jeunesse vient de m'annoncer que le roman de Nathalie Le Gendre Les Orphelins de Naja – que j'avais prévu de publier en mai 2007 dans la collection "Autres Mondes" que je dirige – ne paraîtra pas. La raison : le roman de Nathalie dénonce certaines pratiques pédophiles au sein d'une Église du futur (l'histoire se passe au XXIIIe siècle) sur une planète nouvellement colonisée. La direction éditoriale « ne veut pas d'emmerdes avec les actionnaires ». C'est vrai que, dans une collection appartenant à un groupe publiant nombre d'ouvrages religieux et leader du marché européen du missel, ça ferait désordre…"

Denis Guiot


Sachant que :
- Denis Guiot est reconnu depuis de nombreuses années pour sa compétence éditoriale et bénéficiait en outre d’une « totale liberté éditoriale » pour la direction de cette collection, réaffirmée, lors du rachat de Mango, par la nouvelle direction éditoriale,
- le roman de Nathalie Le Gendre avait été accepté par le directeur de la collec­tion « Autres Mondes » et s’inscrivait donc dans la déontologie de cette collection,
- ce roman, tel qu’il est défini dans le communiqué ci-dessus, ne diffâme aucune personne ou institution existante, mais transpose simple­ment dans le futur un pro­blème de société grave, réel, avéré, porté à plusieurs reprises à la connaissance du public,

nous considérons donc que l’interdiction de publication de ce roman, que ne justifie aucun impératif technique, littéraire ou légal, équivaut à un acte de censure pure et simple, exercé par un groupe de presse et d’édition d’obédience catholique.

Vouloir censurer un tel sujet – la perversion pédophile de certains prêtres – pour­rait de plus être interprété comme un silence au mieux coupable, au pire complice.

Nous, soussignés, vous demandons donc, Monsieur, en accord avec votre direction, de revenir instamment sur votre décision et autoriser la parution de ce roman à la date et dans les conditions prévues par le contrat qui lie son auteur à votre maison d’édition.


Vous aussi, signez la pétition !

Il suffit pour cela d'envoyer un mail à : redaction@actusf.com

Avec vos noms, prénoms, profession et ville ou code postal.

1 commentaire:

Lancelot du Lac a dit…

Je me souviens avoir lu dans le temps dans la correspondance de Nietzsche une lettre sur laquelle il se plaignait de ce que son éditeur ne publierait pas l'une de ses oeuvres, parce que ses capacités d'impression étaient monopolisées par la production d'une série de recueils de littérature chrétienne. Ce n'est pas sans rappeler ce qui arrive à votre ami.

(je restitue de mémoire ce dont je me souviens, dommage que je n'ai pas accès à ma bibliothèque en ce moment)